jeudi 18 décembre 2014

Une date, un homme : 18 décembre 1890 Edwin Howard ARMSTRONG

Edwin Howard Armstrong naquit le 18 décembre 1890 dans le district de Chelseau de la ville de New York aux Etats-Unis. Dès son plus jeune age, il montra un intérêt pour tout ce qui était mécanique et électrique. Il fit ses études à l'université de Columbia à New York . Il eut comme professeur Mihajlo Pupin dans le cadre des laboratoires Hartley, une unité de recherche distincte à l'Université Columbia. Trente-et-un ans après avoir obtenu son diplôme, il y devint professeur de génie électrique jusqu'à sa mort.

Contrairement à ses pairs, il ne fit jamais ses recherches dans le cadre d'une entreprise. Au départ, il installa son laboratoire dans le grenier de la maison familiale où il y développa le circuit à réaction (breveté en 1914), la super-réaction (brevetée en 1922), le récepteur superhétérodyne qui définit la structure du récepteur moderne puisque toujours utilisée de nos jours (breveté en 1918). Ce dernier brevet fut déposé lorsqu' Edwin Howard Armstrong était militaire en France dans le cadre de la première guerre mondiale. Il reçut en 1919 la croix de Chevalier de la légion d'honneur.

Travailleur infatigable, il fut un des grands contributeurs au développement de la radio. En 1933 il inventa la modulation de fréquence. De nombreuses personnes contestèrent la paternité des inventions d'Edwin howard Armstrong. entrevoyant des gains substantiels. La firme AT&T en fit partie. Il se trouva mêlé à une guerre des brevets qui opposa RCA et Westinghouse à De Forest et AT&T, conflit qui dura 12 ans. La décision qui concéda les droits à De Forest mais cette dernière est aujourd'hui remise en cause en raison d'une méprise de la Cour suprême.

Ces procédures ne l’empêchèrent pas de poursuivre ses travaux sur la modulation de fréquence dans les laboratoires de l'université de Columbia. Cette technique, abordée en 1922 par John Renshaw Carson -l'inventeur de la BLU) - n'avait pas été explorée plus avant en raison d'une portée inférieure à l'AM. En 1934, Edwin Howard Armstrong commença à travailler avec RCA. Il réalisa des essais à grande échelle et fit plusieurs démonstration des qualités de la modulation de fréquence dans la bande des 42-50 mHz. Cependant, RCA n’acheta pas ses brevets car la firme avaient des ambitions pour la télévision naissante. 

En 1936, Edwin Howard Armstrong publia un texte dans "The Institude of Radio Ingineers" sous le titre "A Method of Reducing Disturbances in Radio Signaling by a System of Frequency Modulation " ( à lire ici en anglais). Le 17 juin de la même année, il fit une présentation qui retint l'attention de la presse américaine.  Au siège de de la Commission Fédérale des Communications (FCC) il fit jouer un disque de jazz en AM puis passa en FM. Voici ce que rapporta le journal        " l'audience de 50 ingénieurs avais fermé les yeux, ils auraient cru que l'orchestre de jazz était dans la même pièce. Il n'y avait pas de bruits extérieurs», le journaliste ajoutant que plusieurs ingénieurs décrivirent l'invention "comme l'un des développements les plus importantes depuis les débuts de la radio".

En 1937, Edwin Howard Armstrong finança la construction de la première station de radio FM, W2XMN , émettant depuis Alpine, New Jersey avec une puissance de 40 kilowatts Le signal (à 42,8 MHz) pourrait être entendu clairement dans un rayon de 160 km, tout en utilisant moins d'énergie qu'une station AM. La modulation de fréquence était mise sur les rails pour un long parcours qui se poursuit encore aujourd'hui.

Malheureusement pour son créateur, RCA réussit à convaincre la FCC d'attribuer la bande 42-50 mHz à la télévision et surtout d'en obtenir l'utilisation pour la télévision. En 1945, la modulation de fréquence fut transférer dans la bande des 88-108 mHz, bande toujours utilisée de nos jours. Cette décision eut un impact économique dévastateur pour les premiers diffuseurs FM. Le réseau Edwin Howard Armstrong ni survécut pas, d'autant plus que RCA s'engagea dans une bataille judiciaire contre lui, affirmant la paternité de certains brevets qu'il avait déposés. 

RCA gagna ses procédures et devint propriétaire des brevets, bénéficiant ainsi de royalties conséquentes provenant de la perception de tout poste FM. Armstrong fut ruiné et moralement détruit après toutes ses années de batailles juridiques. Le 31 janvier 1954 Edwin Howard Armstrong se suicida en sautant de son appartement de New York situé au treizième étage. Sa veuve reprit le combat contre RCA, gagna le procès en 1967 et devint ainsi extrêmement riche grâce au succès de la FM dans le monde entier. Elle décéda en 1979.

Merci de votre visite

73

Richard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.