mercredi 28 mars 2018

SUEDE -- SM2BYC -- Un Web SDR avec selection des antennes directionnelles par l'auditeur.

Copie écran SM2BYC (source : Making It Up)
Un WebSDR est un récepteur radio défini par logiciel connecté à Internet, permettant à de nombreux auditeurs d'écouter et de syntoniser simultanément. La technologie SDR (Software Defined Radio)  permet à tous les auditeurs de syntoniser indépendamment, et ainsi d'écouter différents signaux.

WebSDR a d'abord été conçu comme un moyen de rendre le radiotélescope de 25 m de Dwingeloo disponible à de nombreux radioamateurs pour la réception EME. Afin de tester une version préliminaire du logiciel sans utiliser la parabolet de 25 m, un WebSDR à ondes courtes a été mis en place à la veille de Noël 2007 au club radio de l'Université de Twente. Après un développement plus poussé, son existence a été annoncée publiquement en avril 2008. L'intérêt pour le projet a été grand depuis et de nombreux amateurs du monde entier ont exprimé leur intérêt pour la mise en place de leur propre serveur WebSDR. En novembre 2008, une phase de test bêta a démarré avec quelques stations sélectionnées. À présent, le logiciel est mis à la disposition de toute personne sérieuse concernant la configuration d'un serveur.

Un serveur WebSDR se compose d'un PC sous Linux et du logiciel serveur WebSDR, d'une connexion Internet rapide (bande passante de liaison ascendante d'environ 100 kbit / s par auditeur) et de matériel radio pour alimenter le PC en signaux d'antenne. Ce matériel radio est généralement un mélangeur en quadrature connecté à la carte son du PC, comme les kits populaires SoftRock.

Le procès WebSDR offre aujourd'hui à tous possesseurs d'un ordinateur la possibilité de se connecter à l'un des 160  WebSDR répartis à travers le monde, principalement en Europe, Amérique du nord et du sud, Asie et Australie. Un Web SDR est implanté également en Afrique du Sud. 

Un des plus connu est celui évoqué au début de cet article, à savoir celui de l'Université de Twente, au Pays-Bas. Vous pouvez y accéder directement à partir de ce blog, colonne de gauche, rubrique WebSDR. 

Un autre procès est également en utilisation actuellement, il s'agit du KiwiSDR. Le KiwiSDR est un récepteur SDR (Software Defined Radio) couvrant toute la gamme de fréquences entre 10 kHz et 30 MHz. L'unité HF est installé sur un micro-ordinateur intégré Beagle Bone (de type Raspbery Pi).

Ce qui distingue le KiwiSDR des autres récepteurs est son interface web intégrée (OpenWebRX). Plus de problèmes de drivers USB, plus besoin d'installer un logiciel, il vous suffit d'un navigateur internet pour l'exploiter pleinement (Chrome or Firefox). Connectez le SDR à votre réseau local par un port Ethernet, branchez l'antenne et l'alimentation électrique, lancez votre navigateur internet et vous êtes prêt. Ceci rend le KiwiSDR exploitable quel que soit votre ordinateur, Windows, MacOS ou Linux.

A ce jour 246 KiwiSDR sont en ligne à travers le monde. Ils permettent généralement la réception en couverture continue de 0.100 à 30 MHz  et offrent la possibilité de décoder les émissions digitales sans ajout d'interface, ce que ne permet pas le procès WebSDR. Un inconvénient cependant, le KiwiSDR permet l'accès à un nombre limité d'auditeurs, entre 3 et 4 pour la plupart. 

Mauritz, SM2BYC a mis en service un KiwiSDR depuis Haparanda,  ville située à l'extrême nord du golfe de Botnie, sur la rive droite du fleuve Torne  marquant la frontière entre la Finlande et la Suède. Cette station d'écoute se différencie des autres KiwiSDR de par leurs efforts pour créer des antennes directionnelles à faible bruit au-dessous de 3 MHz. Ces dernières permettent à tout auditeur de disposer d'un excellent site de réception. Beaucoup de sites distants OpenWebRX sont en proie à des interférences de fréquences radio locales. Pas si ici!

Toutes les antennes sont à une certaine distance de la maison. Les antennes les plus proches sont à environ 70 mètres et les antennes les plus éloignées à environ 140 mètres. La plupart des lignes d'alimentation sont enfouies sous terre et dans le shack les cables Ethernet sont blindés, les commutateurs utilisés ont un boitier métallique.....

Les antennes diffèrent selon les bandes sur lesquelles elles sont utilisées. Les plus intéressantes sont peut-être la " Dual Delta Flag Antenna" (DDFA) et l'antenne 4 Square (4SQ). Ces deux antennes couvrent la gamme de fréquences de 0,5 à 2 MHz, c'est-à-dire les ondes moyennes et la bande radioamateur  des 160 mètres  La DDFA pointe vers le nord pour couvrir NA et le Pacifique. Ces deux antennes ont des modèles similaires, mais la DDFA a une atténuation légèrement plus élevée des signaux de l'arrière tandis que le 4SQ a un lobe avant légèrement plus étroit. Je suppose que cette antenne 4SQ est la seule à avoir été spécialement conçue pour le DXing à ondes moyennes.

L'auditeur peut donc choisir, lorsqu'il est en ligne, l'antenne la plus appropriée pour recevoir l'émission choisie dans les meilleurs conditions. Connectez-vous sur le KiwiSDR de Mauritz, SM2BYC, vous serez surpris de l’efficacité du système.

Ainsi va le monde....

Sources : 
- D'après l'article "SM2BYC Remote SDR with Directional Antennas" in Making It Up" (ICI)
- "SDR.hu" liste des KiwiSDR dans le monde (ICI)
- "WebSDR" liste des WebSDR dans le monde (ICI)
- "KiwiSDR de SM2BYC" (ICI)

Richard

F4CZV
73

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.