mardi 3 octobre 2017

60 eme anniversaire du lancement de Spoutnik 1


Sputnik 1 - Signal radio  "Beep" (1957) [ Спутник-1 ]

Soixante ans nous séparent du lancement du premier satellite artificiel de la terre. Que de chemin parcouru depuis cette nuit du 4 au 5 octobre 1957 au cours de laquelle un engin, alors mystérieux fut lancé d'un lieu tout aussi mystérieux d'Asie Centrale. Aujourd'hui, qui s'étonne encore de la mise sur orbite d'un satellite ou de la Station Spatiale Internationale dans laquelle vivent en permanence des  d'astronautes? Il ya quelques mois, la France a montré un peu plus d'intérêt pour l'espace parce que l'un des siens  a passé six mois à son bord. Thomas Pesquet, jeune et sympathique, a, il est vrai, conquit un large public lors de ses interventions médiatiques. Les liaisons avec les scolaires, assurées par les radioamateurs ont fait rêver. des centaines d'enfants et d'adolescents. A son retour sur terre, lorsqu'il évoquait la prochaine étape de la conquête spatiale, poser le pied sur Mars, c'était au tour des plus grands de s'émerveiller. Nous qui avons vu en direct à la télévision Neil Amstrong le  21 juillet 1969 à 2 h 56 minutes (UTC) poser son pied gauche sur le sol lunaire, verrons nous un homme, ou une femme, réaliser le même geste sur Mars?

Mais remontons le temps, nous sommes le 4 octobre 1957, sur le site de la base militaire russe de Tyura-Tam, lieu secret où a été mis au point le missile balistique intercontinental Semiorka. Cette base deviendra mondialement connue quelques années plus tard sous l'appellation " cosmodrome de Baïkonour". Il est 19 h 28 (UTC) lorsque'une version allégée (272 tonnes contre 280 tonnes) du missile balistique décolle emportant Spoutnik 1, sphère en aluminium de 58 cm de diamètre, pesant 83,6 kg et dotée de quatre antennes. Le vol se passe sans problème ainsi que le largage de l'étage central et du petit satellite. La mise en orbite fut effective à 19 h 33. Placé que une orbite dont les altitudes initiales u périgée et de l'apogée étaient de 225 et 947 kilomètres, Spoutnik-1 effectuait une révolution en 96 minutes. 

Ses quatre antennes déployées permirent à un émetteur d'une puissance d'un watt de diffuser durant 22 jours, soit jusqu'au 26 octobre 1957 - jusqu'à l'épuisement - un bip bip devenu historique. Le 4 janvier 1958, après avoir  bouclé 1.400 orbites autour de la terre et parcouru environ 70 millions de kilomètres, Spoutnik 1 est détruit durant sa rentrée dans l'atmosphère.

Les radioamateurs du monde entier ont entendu à l'époque les émissions de Spoutnik 1 identiques à celles de la vidéo ci-dessus. En ce qui concerne l'émetteur d'un watt, je vous invite à consulter le site du REF 60 et à lire l'excellente traduction de l'article intitulé "L'ÉMETTEUR DU PREMIER SAT (satellite artificiel terrestre) par B. Stepanov, RU3AX, Moscou.en cliquant (ICI).

A noter l'indicatif spécial R60SAT pour commémorer le 60eme anniversaire du lancement de Spoutnik 1, du 1er octobre au 8 octobre 2017. Détail sur QRZ.com  (ICI)


Richard
F4CZV
73

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.