samedi 7 octobre 2017

I.A.R.U, qu'est que c'est ?


Le radioamateur utilise une ressource naturelle internationale, le spectre radioélectrique. Pour une meilleure utilisation de cette ressource, il doit être organisé sur le plan national mais aussi au niveau international. Les associations comme le Réseau des Émetteurs Français (REF),  l' Unión Radioaficionados Españoles  (URE), le Deutschen Amateur-Radio-Club (DARC) ou l' American Radio Relay League (ARRL), pour ne citer que celles-ci, sont des exemples de cette organisation au niveau national. Au niveau international, les associations nationales travaillent ensemble, sous la bannière de l' International Amateur Radio Union (IARU), organisation international créée en 1925 à Paris. 
Le Secrétariat international IARU (IS), géré par une société membre, est élu par ces sociétés membres et est disposé et capable de servir de secrétariat international. Les dépenses d'exploitation pour s'acquitter de ses responsabilités en vertu de la Constitution de l' IARU sont à la charge de la société d'accueil, chaque Organisation régionale contribuant un certain montant aux opérations de l'IS. Actuellement, l'IS est situé à l' American Radio Relay League (ARRL), qui a son siège à Newington, CT , USA.

Les statuts de l'IARU organisent l'Union en trois organisations régionales qui  reflètent  de manière générale la structure de l' Union Internationale des Télécommunications (UIT) et ses organisations régionales de télécommunication connexes. La couverture géographique est la suivante:

- IARU Région 1 : Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie du Nord,
- IARU Région 2 : les Amériques,
- IARU Région 3 : Asie-Pacifique.

Ses objectifs sont la protection, la promotion et le développement des services amateur et amateur par satellite dans le cadre des règlements établis par l' UIT.

L'IARU a pour but principal d'apporter une assistance aux associations membres dans la poursuite de ces objectifs au niveau national avec un intérêt particulier sur les points suivants:

- la représentation des intérêts du radio-amateurisme à l'occasion, mais aussi en dehors, des conférences et réunions des organisations internationales de télécommunications,
- l'incitation à des accords entre associations nationales sur la base d'intérêts communs,
- la mise en valeur du radio-amateurisme comme moyen de culture technique personnel pour les jeunes,
-la promotion de recherches techniques et scientifiques dans le domaine des radiocommunications,
- la promotion du radio-amateurisme comme moyen de secours lors de catastrophes naturelles,
- l'incitation à l'entente et l'amitié internationale,
- l'aide aux associations membres dans le développement du radio-amateurisme entant que ressource nationale intéressante, particulièrement dans les pays en voie de développement,
- le développement du radio-amateurisme dans les pays qui ne disposent pas d'association membre. 

En France, trois administrations sont compétentes :

- l'ARCEP, en ce qui concerne les conditions d'exploitation, encourage le respect des préconisations de l'IARU, dans la mesure où elles sont compatibles avec la réglementation française.
- le Ministère en charge des communications électroniques, en ce qui concerne les indicatifs et les examens d'opérateurs,
- l'ANFR, en ce qui concerne les brouillages. C'est également cette Autorité qui gère, pour le compte du Ministère, les indicatifs et les examens d'opérateurs.


Source : IARU - ACERP.

Richard
F4CZV
73

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.